Chorales : Bien se préparer pour l’enregistrement

Vous avez réservé une session d’enregistrement et un endroit pour enregistrer votre CD avec votre chorale.
Voici ce que vous devriez savoir sur le déroulement de la journée, et comment bien se préparer

More...

1- La ponctualité

Un bon studio d’enregistrement mobile prévoira toujours suffisamment de temps pour la mise en place, afin d’être prêt à enregistrer votre chorale à l’heure.
– Nous arrivons au moins 2h avant l’heure programmée pour l’enregistrement, pour réaliser l’installation.
– Nous recommandons aux chorales d’arriver environ 30 à 45 minutes avant de commencer à enregistrer.
Il est dans votre intérêt d’arriver et d’être prêt à l’heure convenue.  La raison est que :
– cela va prendre du temps de bien disposer les choristes dans l’espace d’enregistrement
– permettre un bon échauffement.
Si quelqu’un arrive en retard alors que la chorale est déjà placée, il peut être incommodant de redéplacer tout le monde juste pour cette personne. Lorsque vous enregistrez, il ne suffira en effet pas toujours de juste se resserrer un tout petit peu les choristes pour bien l’intégrer.

2–Être prêt à enregistrer une prise

Vous êtes prêts enregistrer la première prise ! Que se passe-t-il maintenant?
Ce n’est en fait pas aussi angoissant que vous pourriez le penser…
Une des choses les plus importantes à faire : rester complètement silencieux !
(Ne pas bouger, retenir sa respiration ou respirer silencieusement). Il y a deux raisons à cela :
1- il est important d’obtenir un départ propre des morceaux, ce qui veut dire qu’il faut un silence absolu.
Personne ne veut écouter votre CD et que la première chose que l’on entende sur vos morceaux soit des bruits de déplacements ou de personnes qui respirent !
2- en fonction de votre lieu, le silence aide à entendre s’il n’y a pas de bruit ambiant qui pourrait nuire à l’enregistrement.
Nous recommandons habituellement d’attendre le silence absolu, puis de compter jusqu’à trois (avec les doigts) avant de commencer la chanson.

3- À la fin de la prise

Comme pour le début de la prise, la chose la plus importante à faire à la fin d’une prise est de préserver le silence absolu une fois que vous avez fini de chanter. Cela peut être plus difficile que vous ne le pensez. Vous devez vous assurer que le son acoustique ait complètement disparu, puis laisser encore quelques secondes supplémentaires de silence absolu. Le chef de chœur indiquera le moment où tout le monde pourra se relaxer à nouveau. Cela permettra d’avoir une fin propre, ou de pouvoir faire des montages aisément.

4- Les montages

Nous recommandons d’enregistrer dans un premier temps tout le morceau.
Lorsqu’une partie peut être améliorée, le mieux est de refaire la prise à partir de 1 ou 2 mesures avant le passage à retravailler en question. En effet, parfois, certaines des résonances du moment qui précède sont nécessaires pour que le montage donne un résultat naturel. Cela permet aussi de mieux préserver le tempo. Il peut également être utile de numéroter les mesures afin de disposer de repères intuitifs lorsque de nombreuses prises devront être enregistrées (ex : telle prise = mesure 10, à 19).

5- Les partitions

Il est souvent nécessaire d’avoir des partitions pendant l’enregistrement, notamment si vous envisagez d’enregistrer section par section, pour tout assembler pendant la postproduction. Cependant, les bruits de frottement de papier ou de pages qui tournent peuvent facilement ruiner une prise de son.
Lorsque cela est possible, nous conseillons aux chorales d’enregistrer sans partition.
Si cela n’est pas possible, c’est alors une bonne idée d’anticiper.
– Éviter de tenir les partitions à la main (générateur de bruits). Il vaut mieux les poser sur des pupitres.
– Une autre astuce est de placer les pages des partitions dans des pochettes plastifiées, cela réduit de beaucoup les bruits
– Si vous ne chantez pas la première page, préparez votre partition sur la deuxième pour éviter les tournages de pages inutiles, par exemple pendant l’introduction au piano. De même, il est toujours préférable de tourner les pages pendant que le chant est fort, dans la mesure du possible.

6- Avoir bien répété

Enregistrer est souvent bien plus difficile qu’on ne le pense. Cela demande de longues périodes de concentration, et de chanter bien plus que ce à quoi les choristes sont habitués lors des répétitions, ou de concerts. Il va sans dire qu’une chorale qui prévoit d’enregistrer un CD devra passer des semaines et des mois à se préparer.
Une session d’enregistrement est aussi bien plus exigeante qu’un concert : si quelque chose ne va pas pendant un concert, il n’y a plus grandes chances pour que quelqu’un s’en souvienne une fois ce moment passé. Pendant une session d’enregistrement, vous avez la possibilité d’écouter chaque prise immédiatement après qu’elle ait été enregistrée. C’est comme si on la scrutait à la loupe. Subitement le chef de chœur risque de rechercher un niveau de perfection auquel il ne vous a pas habitué !

7- Se préparer à passer de longs moments à ne rien faire

Une session d’enregistrement comportera inévitablement des temps morts. Il peut s’agir de moments pour la technique (configuration de l’enregistreur, changement d’emplacement, redisposition de micro pour un soliste, changement d’instrument …).
Cela sera toutefois habituellement dû au fait que le chef de chœur réécoutera les dernières prises de son pour prendre des décisions à propos des morceaux. Comme tous les bons studios d’enregistrement, choeursenchanteurs offre la possibilité de lire les morceaux en direct dans le lieu de l’enregistrement. Cela donne aux choristes la possibilité d’écouter certains passages de ce qui vient d’être enregistré instantanément. Bien sûr, lorsque les choristes sont censés chanter toute la journée, disposer de pauses est une bonne chose qui sera souvent bienvenue, et aidera en général à préserver la qualité globale des chants.

8- Prévoir des pauses régulières

À part certains moments de pauses entre les prises présentées dans le point précédent, une session d’enregistrement sera en général bien remplie. Souvent vous chanterez pendant une certaine période sans faire de pauses. Nous conseillons alors de prévoir plusieurs pauses pour permettre aux choristes de sortir un peu dehors, prendre l’air, marcher, se désaltérer, manger (léger)…

9- L’ordre des morceaux

Les morceaux n’ont pas besoin d’être enregistrés dans l’ordre du disque. Aussi, je vous recommande de :
– Commencer par un morceau de difficulté moyenne (pour se mettre dans le bain)
– Continuer par les morceaux de difficulté élevée (pendant que l’énergie est maximale)
Pause
– Revenir sur des morceaux de difficulté moyenne (tant qu’il y a de l’énergie)
– Finir par des morceaux faciles

Si la session d’enregistrement se déroule sur plusieurs journées, planifier ce schéma sur chaque journée pour tout le répertoire.


>