Comment sonoriser une chorale dans une église ? | Choeursenchanteurs

Comment sonoriser une chorale dans une église ?

Sonoriser une chorale dans une église est souvent une chose compliquée, à cause de l’acoustique particulière du lieu et la distance entre choristes, et micros. C'est pourquoi il peut être très difficile d’obtenir une bonne sonorisation, si l’on ne dispose pas des moyens adéquats...

More...

Une bonne sonorisation

Lors d’une bonne sonorisation, on entend tout, bien, même si on est placé loin. Et on ne se rend pas compte que le son sort des enceintes.
Indépendamment de l'interprétation, les spectateurs se sentent bien ! Même s’il ne savent pas pourquoi… - Ils reçoivent des "bonnes ondes » 🙂
Ils apprécient mieux le concert, et gardent un souvenir encore meilleur de ce moment passé en votre compagnie !

La contrainte majeure

La contrainte majeure en sonorisation est le larsen… .
Il arrive un moment ou on amplifie tellement que le micro capte aussi le son qui sort de l’enceinte, et qui résonne dans la salle. C'est à nouveau amplifié, ça se met en boucle et là, c’est le Larsen !!!
C’est pourquoi il faut en premier lieu toujours éloigner l’enceinte au maximum du micro - en la rapprochant du public - , et surtout ne jamais se mettre devant pour chanter !!!

Le larsen n’apparait pas de manière uniforme sur la totalité du son, mais uniquement à certaines fréquences sonores à commencer par celles qui résonnent dans le lieu
Ce sont donc ces fréquences qui repassent dans le micro, pour être amplifiées à nouveau, et ainsi de suite...
Et comme dans une église le son résonne beaucoup naturellement, le larsen apparait bien plus tôt que dans la plupart des autres environnements - plus absorbants.
Résultat : A peine on monte le micro, ça couine déjà… Des fois même avant qu’on entende les voix !!!

Obtenir du volume, et un son propre

Pour obtenir du volume, et un son propre, il faut identifier ces fréquences et les atténuer pour qu’elles ne soient plus perpétuellement ré-amplifiées
C’est le travail qu'un sonorisateur réalise à l’aide d’un égaliseur (appareil pour augmenter ou atténuer les fréquences sonores - voir notre super astuce dans la liste à télécharger gratuitement ci-dessous) - en plus de chercher le meilleur son pour les voix / instruments, et de faire l’équilibre entre les différents micros -
Toutefois, comme un médicament qui soigne à petites doses est nocif si on en prend trop, atténuer trop de fréquences fini par dégrader le son.
Voilà. Grâce à l’égaliseur, les fréquences néfastes sont enlevées 🙂
Et on réussit à bien entendre les voix, sans que ça couine !

… mais seulement pour une certaine zone…
Car après, si des auditeurs qui sont placés plus loin n’entendent pas suffisament, il y a 2 solutions :
1- Mettre plus fort, donc amplifier plus, enlever plus de fréquences, au risque de détériorer totalement le son
2- Ajouter des enceintes, pour couvrir une nouvelle zone de public

Étendre la zone d’écoute

Ajouter des enceintes permet d’étendre la zone d’écoute, mais pose aussi de nouveaux problèmes...
En effet, le son est transporté jusqu’aux enceintes par un câble électrique, et donc à une vitesse proche de la lumière.
Mais lorsqu’il sort des enceintes, le son se propage dans l’air sous forme d’ondes sonores, donc à la vitesse du son, soit beaucoup plus lentement.

Pour un auditeur placé au fond de la salle, le son des enceintes les plus proches de lui est entendu avant le son qui vient des enceintes près de la scène, et le tout avant le son acoustique de la chorale en elle-même !
Lorsque toutes ces sources décalées arrivent à ses oreilles, cela crée un écho qui "salit" le son, le rend confus. De plus, cela augmente encore la résonance du lieu, et donc l’arrivée prématurée du larsen...

La solution : le sonorisateur utilise un « délai » - ou ligne de retard pour retarder le son "électrique" des enceintes les plus éloignées de la scène, afin qu’il arrive en même temps que le son acoustique qui vient de la scène

Matériel nécessaire

Pour résumer, voici le matériel nécessaire pour bien sonoriser une chorale dans une église :

- Des micros électrostatiques de qualité
- 1 console de sonorisation - gérant le 48V
- 1 ou plusieurs plans d’enceintes, selon la taille de la zone public
- 1 égaliseur 2x31 bandes et 1 délai par plan d'enceinte
- De nombreux câbles, pour raccorder tout cela
- Et évidemment, une paire d’oreilles entraînées, qui sait entre-autre identifier rapidement les fréquences sonores...

Découvrez notre super astuce pour identifier et éliminer facilement et sans connaissances les fréquences sonores nuisibles qui génèrent les larsens au point 8 de notre liste ressource sonorisation à télécharger gratuitement ci-dessous :

Vous aimez cet article ? N'oubliez pas de le partager !

Luc Dunand

Luc Dunand est le fondateur du studio d'enregistrement mobile Audiocapture. Ingénieur du son live et studio depuis 20 ans, Luc a consacré toute sa vie à la musique. Il est allé du spectacle vivant à l'enregistrement studio avec des musiciens aussi bien professionnels qu'amateurs. Convaincu que dans ce monde actuel, il faut tous se serrer les coudes au profit de l'art, et que tout le monde a le droit de -bien- s'enregistrer. Il aide les artistes à bénéficier des meilleurs conditions où ils se sentent le mieux : dans leur environnement. Luc a créé Audiocapture en 2012 pour mettre à disposition de tous les artistes qui le souhaitent ses connaissances, son enthousiasme et sa passion.

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Leave a Comment: