La règle : Un album, un concert, c’est différent !

Beaucoup de chorales préparent leur enregistrement comme s’il s’agissait d’un concert, et pourtant...


Un album, un concert, c’est différent !

Outre le matériel qui changera le rendu, mais rien à votre performance, ce qui diffère le plus entre l'enregistrement d'un album et une performance en concert, c'est que :


Vous pouvez ré-enregistrer n'importe quelle partie autant de fois que vous le souhaitez...


Vos meilleures prises seront assemblées plus tard pour créer «la prise parfaite». 

De cette façon, vous n'avez pas obligatoirement besoin d’être bons tout le temps.


Toutefois, cela impose 3 contraintes : 


  • Le maintien du rythme 
  • Le maintien de la tonalité
  • Faire attention au temps

La constance tout au long des sessions d'enregistrement est la clé ! 


Ce n'est pas du tout difficile si l'on suit quelques règles simples lors des répétitions, qui garantiront un bon déroulement de l’enregistrement par la suite.


Saviez-vous aussi que parfois, il est possible de réparer des erreurs en postproduction ?

C'est vrai ! Cependant, cela ne fonctionne pas toujours et peut prendre beaucoup de temps.


Il est toujours préférable d'avoir les meilleures prises possibles à l’origine plutôt que de dire « nous réparerons cela plus tard, pendant la post-production". (͡ ° ͜ʖ ͡ °).


Mais nous en reparlerons plus tard...


Voyons déjà les différences entre un album, et un concert.


L'Album de chorale

Un album studio offre une représentation fidèle de votre musique. Vos chants préférés seront entendus avec la meilleure qualité possible !

Rien n'est plus ennuyeux pour un auditeur - et dévalorisant pour vous - que de ne pas bien vous entendre, c’est-à-dire avec un bon son et une bonne interprétation. 


Surtout si :


  • les gens ont payé votre disque
  • la pochette est jolie
  • ils ne vous connaissent pas

Sinon, ça les excède !

ils arrêtent le disque de suite et ont le souvenir d’une mauvaise expérience avec vous. Certains penseront même que vous êtes mauvais, et pas juste mal enregistré.


Malheureusement, de nombreux chœurs qui n'ont jamais enregistré en studio ne savent pas comment faire, et on ne peut pas s'attendre à ce qu'ils apprennent.


C'est particulièrement vrai pour les chorales qui ne font que des spectacles en direct : beaucoup d'entre elles sont attirées par la perspective d'enregistrer elles-mêmes leur concert pour en faire un CD ou pendant leur répétitions, et ne pas dépenser d'argent, alors même que ce qu'elles enregistrent ne sonnera pas assez bien artistiquement, ou qu’il y aura un mauvais son.


Donc elles n’ont pas de raisons de se préparer spécialement pour un enregistrement.


Seulement...


Le concert de chorale

Un concert est toujours un moment récréatif. Il met tous les sens en éveil. Vous sentez la musique dans vos os, vous voyez les artistes et les lumières, et l'atmosphère est incroyable. C'est très réel, spontané, organique.


Parfois, le son n'est pas bon a cause de la mauvaise acoustique de la salle. Ou peut-être que vous n'avez pas de personne compétente pour enregistrer à votre place, alors c'est soit vos voix, soit les instruments qui sont trop graves ou trop aigus et qu'on n'entend pas bien, ou qui sont trop forts ou trop faibles. Vous entendez aussi toujours des applaudissements ou d’autres bruits dans le public.


Parfois, la performance est mauvaise. Les instruments ne sont pas dans le rythme, ou la tonalité. Il y a des fausses notes. Le chant est faux. L’harmonie n'est pas bonne. Ce n'est pas ensemble…


Même s'ils font de gros efforts, chanteurs et musiciens ne peuvent pas toujours être parfaits tout le temps, c'est normal !


Et souvent, ce n'est pas bien grave !

Car une fois le moment passé, personne ne s’en rappelle Surtout si il se passe quelque chose d'intéressant sur scène... 😉

Tout le monde était réuni et a passé un bon moment !!!


Un enregistrement pas comme les autres

Mais lorsque les gens écoutent votre CD, ils se concentrent uniquement sur le son et ne sont pas distraits par ce qui se passe sur scène. Cette fois-ci, vous chantez directement dans leurs oreilles, via un casque ou des enceintes. Seule l’audition existe à ce moment-là. Ils peuvent également réécouter (on espère !) plusieurs fois, ou n'écouter qu'une partie, en fonction de leur humeur du moment, et décortiquer chaque moment de votre performance.


En enregistrant un album comme si c’était en concert, on aurait les mêmes problèmes de son et d’interprétation… 

On présenterait un résultat décevant, sauf si on est excellent et qu'il y a un bon son, comme sur une belle captation live !


Les professionnels aussi peuvent être confrontés à des problèmes similaires... Alors comment font-ils pour être sûrs d'obtenir un bon résultat à chaque fois ?


Quelle solution ?

La solution, c’est de faire un enregistrement sans le public, dans un lieu à l’acoustique adaptée, et avec un ingénieur du son. C’est-à-dire un enregistrement "studio" (même si ce n'est pas obligatoirement dans un studio - par exemple dans un endroit que vous aimez ou qui sonne bien - comme le permet notre studio mobile).


Et pour cela, il faut se préparer !


Mais au fait, savez-vous comment sont fait les enregistrements en studio ?

->

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
Pen
>