Guide planifier un enregistrement

0  comments

1. Quelques erreurs à ne pas commettre


Ne pas vendre ses disques, ou les vendre à un prix très bas

Bien sûr, la plupart des artistes aimeraient pouvoir partager leur musique gratuitement, donner leurs CD. Mais il y a des réalités économiques.

D'une part, vous êtes une association autofinancée et vous et vos chanteurs devez déjà supporter de nombreux coûts (cotisations, concerts,...).

D'autre part, la réalisation d'un bon enregistrement - qui mettra votre ensemble en valeur - nécessite plusieurs étapes, un équipement coûteux et prend du temps.

Votre trésorier peut vous informer que votre situation financière ne vous permet pas d'envisager un enregistrement de qualité. C'est normal !

La solution à ce problème est de vendre vos disques

En choisissant la bonne durée d'enregistrement, et la bonne quantité de disques, vous pouvez vendre vos disques à un prix normal et faire d'une pierre deux coups : présenter la meilleure image de votre ensemble et rembourser votre CD.

Bien sûr, pour cela, il faut être capable de présenter une production de qualité


Penser qu'un enregistrement rapide en concert sera suffisant

car le niveau est moyen.... Les "enregistrements en studio", c'est pour les pros ! Alors qu'en fait, c'est l'inverse : plus le niveau est faible, plus il faudra du temps pour bien enregistrer, ce qui n'est possible que dans des conditions de studio (ce qui est possible  dans votre environnement, avec les bons moyens). Un bon enregistrement prend du temps.

Penser qu'en utilisant le bon matériel, on obtiendra un bon enregistrement

Malheureusement, les choses ne sont pas aussi simples. Réaliser un enregistrement de qualité est loin d'être une simple question d'équipement !

Tout comme l'instrument ne fait pas le musicien, le matériel d'enregistrement ne fait pas l'ingénieur du son...


Commander 100 CD lorsque 300 auraient été plus adaptés

et se retrouver avec des disques non vendus et un budget serré.

Opter pour un beau digipack avec 3 rabats


alors qu'une couverture plus simple aurait été tout aussi efficace, mais beaucoup moins chère.


Et enfin, ne pas répéter bien répéter, répéter... et répéter encore !

  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 2. Choisir les morceaux


    Choisir le bon répertoire

    • Choisir un répertoire pas trop difficile, que vous avez bien répété
    • Déterminer le nombre des morceaux à enregistrer, pour qu’ils tiennent sur un CD
       (40 min minimum - 10 à 15 morceaux sont une bonne base) 

    Il va sans dire que votre CD devrait présenter vos meilleurs morceaux. Vous pourriez par exemple choisir les 10 chants que vous préférez, ou ceux qui sont toujours les mieux appréciés par votre public lors de vos concerts. Pas besoin de déterminer l'ordre des chants pour que tout s'enchaine bien à ce stade, ce sera fait après l'enregistrement. Mais rien ne vous empêche de commencer à y penser.

    Vérifier les droits

    Ensuite, déterminez les auteurs et compositeurs de ces morceaux. S'agit-il de vos propres compositions, de chants traditionnels ou anciens, de reprises ?

    Vos compositions vous apporteront une forte identité, mais l’absence de titres connus pourrait décourager certains auditeurs - et acheteurs - potentiels de s’intéresser à votre disque.

    Les reprises seront plus « vendeuses », mais entraineront une redevance SDRM plus élevée.


    Une bonne solution est de mélanger les deux !


    Droits SACEM / SDRM

    Vous avez tout à fait le droit d’enregistrer - et de commercialiser - des disques, même d'oeuvres dont vous n’êtes pas l’auteur. Il vous faudra juste obtenir l'autorisation de la SDRM. Celle-ci est de toute manière obligatoire pour faire dupliquer des disques - même distribués gratuitement.


    Gratuité SDRM

    Si les oeuvres que vous interprétez font partie du domaine public, l'autorisation sera gratuite (vos propres compositions - si vous n'êtes pas inscrit SACEM -, chants traditionnels ou + de 70 ans). Néanmoins, il faudra tout de même déclarer. Attention toutefois, les arrangeurs de partitions sont considérés comme auteurs.

    Redevance SDRM

    Une redevance sera à régler pour rémunérer les ayants droit si les chants ont été composés il y a moins de 70 ans, et sont déposés à la SACEM. Il faudra compter au maximum 7,4% du prix de vente des CD (la redevance varie selon le nombre de titres protégés, le nb de CD et leur prix). Exemple : 

    Pour 100 CD vendus à 10€ chacun :

    • Vente : 1000€
    • Redevance SDRM : 1000€ x 7,4% = 74€


    Le paiement débloque le processus de duplication de CD.

    il vous faudra l’accord des ayants droit pour enregistrer des morceaux dont la structure a été modifiée 


    CHOEURSENCHANTEURS effectue toutes les formalités SACEM / SDRM pour vous, afin de vous simplifier les démarches. 

  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 3. Choisir le type d'enregistrement


    En concert ou hors public

    Les moyens mis en oeuvre sont les mêmes pour l'enregistrement d'un concert, ou pour faire un album en conditions "studio" (dans le même lieu, mais sans public) donc les mêmes coûts fixes. Sauf qu'en concert il n'y a que peu de temps pour la prise de son, et la contrainte du public.

    Avec un enregistrement hors public et quelques heures de plus, il est souvent possible d'obtenir un meilleur résultat, grâce à la possibilité de recommencer et de tronçonner les chansons. Cela permet de disposer de CD qui valorisent mieux le groupe, et se prêtent mieux à la vente. C'est, de surcroît, une expérience unique qui permet souvent aux ensembles de passer un cap, et marque une vie de choriste ! 

    Enregistrement en concert

    Avantages :

    • Authentique
    • Rapide
    • Montre votre ensemble tel qu'il est.
    • Ambiance du public et magie

    Inconvénients :

    • La chorale doit être bonne pour être valorisée
    • Pas de modification d'erreurs possible
    • Emplacement micros pas toujours optimum
    • Coût horaire élevé proportionnellement

    Avec une prise de son rapide et une édition limitée, cette méthode est la plus économique. 

    Plus d’énergie, de la vitalité, l’ambiance du public, une expérience émotionnelle forte…
    Parfait pour montrer votre authenticité, vous promouvoir, et trouver d’autres concerts !

    Cependant, un enregistrement de concert n’offre pas la possibilité de revenir sur les erreurs (hormis recommencer le chant pendant le bis) ni d'optimiser votre interprétation.  

    La session d'enregistrement en concert implique :

    • Installation de la régie d’enregistrement
    • Installation des micros au meilleurs endroits, si ils ne gènent pas
    • Prise de son - 1 seule fois, le temps du concert 
      avec la possibilité de recommencer un morceau raté en bis
    • Démontage
    • Post-production studio 
      Optimisation de l’enregistrement : montage son (suppression des temps morts, certains bruits du public), mixage (optimisation des sons), mastering (préparation du CD Master)

    • Ce serait une erreur d’envisager l’enregistrement d’un concert comme alternative à un enregistrement conditions studio, uniquement sur un critère économique : Il ne permet pas de présenter le meilleur de votre interprétation pour valoriser votre ensemble, sauf si vous êtes excellents.
  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 3. Choisir le type d'enregistrement


    Enregistrement « studio » (Hors public)

    Avantages :

    • Prise de son optimale
    • Possibilité de refaire des passages
    • Permet de progresser
    • Plus économique proportionnellement

    Inconvénients :

    • Plus long
    • Demande plus de travail sur place
    • Demande une meilleure planification

    Lors d’un enregistrement hors public « type studio », un même passage peut être enregistré autant que nécessaire pour permettre d'effacer les erreurs. Les musiciens, les différents pupitres, les solistes peuvent aussi être enregistrés séparément. Le travail d’un professionnel sera de vous aider à réaliser les meilleures prises, et d’assembler les pour obtenir une interprétation "idéale" de votre répertoire.

    La session d'enregistrement conditions studio implique :

    • Installation de la régie d’enregistrement
    • Installation des micros, aux meilleurs emplacements
    • Prise de son - de quelques heures à plusieurs journées (selon votre niveau et vos objectifs).
      avec la possibilité de recommencer autant de fois que vous le souhaitez les passages que vous pouvez mieux faire
    • Démontage
    • Post-production studio
      Optimisation de  l’enregistrement : montage son (assemblage des prises), mixage (optimisation des sons), mastering (préparation du CD Master)

    L’enregistrement hors public est différent d’une performance live, car vous pouvez vous concentrer sur un endroit spécifique du morceau, avec de multiples occasions bien de le faire !

    En revanche, selon votre niveau d’exigence, la fatigue des participants et les temps de montage son peuvent fortement allonger la durée de la prestation, et par conséquent les coûts.

  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 4. Choisir bon endroit


    Pour la plupart des chorales, les meilleurs endroits pour enregistrer sont :

    • les églises
    • les chapelles
    • les halls et salles de concert

    Espace & acoustique

    Un bon enregistrement de chorale, c’est autant enregistrer la chorale que l’acoustique dans laquelle elle se trouve. Il n’est pas facile de changer l’acoustique une fois l’enregistrement terminé ! Aussi, il est très important de choisir le bon endroit pour enregistrer. Cela jouera un rôle majeur dans la facilité qu’auront les choristes à chanter, et sur le résultat final

    L’acoustique du lieu d’enregistrement influencera sur :
    • Le son de la chorale
    • La performance de choristes

    En fait, l’acoustique dans laquelle vous enregistrez peut être considérée comme un instrument d’accompagnement à part entière !

    Chaque style de musique chorale aura un lieu plus adapté. notamment en ce qui concerne :

    • la taille
    • le temps de réverbération.

    Enregistrer dans l'espace de répétition


    Il est possible vous enregistrer dans de nombreux lieux.


    Cependant l'enregistrement sera meilleur s'il est effectué dans un endroit à l'acoustique agréable : les micros, distants de la source, captent également l'environnement sonore. Il est donc toujours préférable de capturer le son de la chorale dans un endroit ayant une belle acoustique naturelle. Cependant, ce n’est pas toujours possible. Si nécessaire, une ambiance et une profondeur artificielle peuvent être rajoutées ultérieurement en studio.


    Comparez vos sensations avec les autres lieux où vous avez chanté lors de vos déplacement, et appliquez une régle simple :

    En général, s'il est plaisant d'y chanter ou d'y jouer, ce sera également un bon endroit pour vous enregistrer !

    Dans tous les cas, il vaut mieux éviter :

    • Les plafonds bas (les micros sont positionnés à environ 3m de hauteur)
    • Les petites pièces (il faut que le son soit aéré)
    • Les endroits bruyants
  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 4. Choisir bon endroit


    Enregistrer en studio


    Aller en studio pour bien enregistrer peut sembler logique, mais en réalité peu de studios disposent de l’espace et de l’acoustique nécessaire pour bien enregistrer les chorales. Et ceux qui sont adaptés sont souvent difficiles d’accès. Habituellement, en allant dans un studio,

    il n’y aura pas les avantages d’un espace plus grand :


    • Laisser le son se développer
    • Enregistrer tous les pupitres, en même temps
    • Avoir suffisamment de place pour disposer les micros
    • Garder de l’espace entre choristes, pupitres, et instruments
    • Être dans un environnement familier 
      (par ex : l’endroit où vous avez déjà donné un concert, ou répété)
    • Bénéficier d’une approche naturelle, et non artificielle, 

       et donc obtenir un meilleur rendu,

    Certains styles de musique chorale se prêtent bien à un enregistrement en studio, mais pour la plupart ce n’est pas adapté. Par exemple, passer de la sécheresse d’un studio d’enregistrement à l’acoustique spacieuse d’une église a souvent pour effet un changement radical !

    En studio, il est toujours possible d’ajouter une réverbération, mais lorsqu’elle est totalement recréée, cela peut parfois être entendu de manière artificielle. De surcroît, un son « aéré » ne peut pas être reconstitué. Dans un lieu tel qu’une église, tout cela est obtenu de manière naturelle.

    Enregistrer dans une salle de spectacle

    Enregistrer dans une salle de spectacle est une bonne option, qui permet de disposer de tout l'espace nécessaire, et de bénéficier d'un son peu réverbéré, mais aéré. Il conviendra bien à certains types de chorales. Une acoustique artificielle pourra aussi être recréée en postproduction.

    Enregistrer dans une église

    Les églises sont particulièrement recommandées pour l’enregistrement de chorales. Non seulement parce qu’elles ont souvent une belle acoustique naturelle, mais également parce qu’elles disposent de beaucoup d’espace. Le son peut « se développer », et il n’est pas nécessaire de faire de compromis pour positionner les micros 🙂

    Il y a sans doute plusieurs églises ayant une bonne acoustique autour de vous. Cependant, en trouver éloignée de la circulation, des terrains de sport, des lignes d’aviation… est souhaitable !

    Il ne faut pas non plus oublier de vérifier les bruits internes tels que lampes ou systèmes de chauffage.


    Certaines églises ne sont par contre pas du tout adaptées, et sonnent très mal.

    Si vous avez l’impression de chanter tout seuls, ou si au contraire le son de vos voix se prolonge à l'infini, ce n’est pas très bon signe...

    Pour une chorale gospel, l’acoustique ambiante est bien moins importante : les micros sont souvent utilisés en proximité, ou même tenus individuellement à la main. Une salle qui « sonne bien » est toutefois à privilégier pour éviter les problèmes de fréquences, et aussi tout simplement parce que cela aide à chanter mieux.

    il n'est pas très difficile des se faire préter ou louer une église.

    Si vous n'en avez pas déjà repéré une qui sonne bien lors de vos concerts... Allez en essayer ! 

    (CHOEURSENCHANTEURS désinstalle et réinstalle rapidement le matériel si des messes sont prévues dans la période d'enregistrement)

    Le temps de réverbération

    En général, plus la musique est lente, plus elle bénéficiera d’un temps de réverbération allongé.

    Dans le doute, mieux vaut choisir un endroit pas trop grand, avec un temps de réverbération pas trop long (le mieux est de taper fort dans les mains, et compter 2 à 3 secondes pour l’extinction totale du son).


    Bonne nouvelle : c’est le cas de nombreuses églises anciennes, en pierre !

    La technique de prise de son multipiste consistant à enregistrer la chorale avec plusieurs micros, dont certains assez proches, permet aussi d’éviter de capter trop le son d’ambiance, et donc de réverbération. Le son d’ambiance sera enregistré séparément, et un équilibre entre les deux sera possible.

    Il est toujours possible de rallonger le temps de la réverbération artificiellement, en utilisant les bons réglages. Alors qu’un temps trop long ne s’enlève pas, et « lessivera » littéralement le son. Certaines grandes églises ou cathédrales peuvent ainsi poser de réels problèmes !

    En savoir plus : comment choisir le lieu ->

  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 5. Choisir la date


    Fixer une date


    Avez-vous choisi une date ? Toutes les personnes et la salle sont-elles disponibles ce jour-là ?
    Quelles sont vos autres activités à cette période ? Serez-vous dans de bonnes dispositions pour chanter ?


    Si vous enregistrez sur 1 w.e, ou sur 2 journées séparées, assurez-vous d'avoir à peu près le même équilibre. De petites différences ne se remarquent quasiment pas, mais il ne faudrait pas se retrouver avec un écart trop important de nombre de choristes par pupitres le 2e jour.


    De même, vérifiez que votre accompagnant, ou les musiciens soient bien disponibles sur toute la période choisie (sauf en cas d'enregistrement séparé). Et aussi que l'accordeur de piano ne soit pas parti en vacances !

    La promotion de l'album


    La plupart des chorales vendront leurs CD lors de concerts et d'événements.

    Lorsque vous choisissez les chants à enregistrer, pourquoi ne pas opter pour ceux que vous êtes sur le point de remplacer ?
    Ainsi, vous faites d'une pierre 2 coups :

    1. Vos chants auront eu l'occasion d'être très bien répétés
    2. Votre album contiendra d'autres chant que ceux que vous ferez à vos prochains concerts,
      ce qui pourrait vous permettre d'en vendre plus.

    Nous recommandons de prévoir l’enregistrement environ 2 mois avant un concert. Vous pourrez ainsi lancer notre programme marketing de concert de sortie de CD afin d'attirer le plus de public possible, et vendre vos disques plus rapidement pour le meilleur retour sur investissement (amortissement du coût de votre enregistrement, puis bénéfices sur la vente des disques).

  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 6. Choisir les disques



    Un bon enregistrement est une question de qualité de son. Cependant dans la majorité des cas, ce n'est pas la fin du projet...

    Le nombre de disques 

    Voulez-vous 5 CDs? 100? 500? 1,000? 5,000? Cela dépend de vos objectifs...
    Vous devez décider du nombre de disques en fonction d’une estimation des ventes.

    Combien allez-vous : 

    - Vendre des disques pour rembourser le coût de l'enregistrement, lever des fonds ? 

    - Envoyer des CD gratuits, pour vous promouvoir ?

    - Garder des CD entre choristes en souvenir ?


    Si, par exemple, votre chorale donne 4 concerts par an avec un public de 500 personnes, choisir 250 disques ne devrait pas suffire, mais 1500 CD sera probablement trop.


    De même, il n'est pas judicieux de choisir une quantité irréaliste en pensant que "tout finira par se vendre". Une commande de CD supplémentaire ne sera pas aussi rentable que de prendre la bonne quantité à l'origine, mais beaucoup plus que de ne réussir à vendre qu’une partie de la commande ! 


    Avec CHOEURSENCHANTEURSvous pouvez toujours commander des CD supplémentaires si vous n’en avez pas assez - nous conservons les bandes master et les illustrations dans cette éventualité - mais il est évident que le coût par disque sera meilleur si vous commandez la bonne quantité d’emblée. Nous serons ravis de vous donner des conseils sur les pack adaptés pour vous et de vous aider avec les estimations nécessaires.

  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 6. Choisir les disques


    Duplication ou pressage

    Un CD est un support numérique. Le son numérique est un système binaire, composé d'une suite de 0 et de 1, qui une fois décodée par le lecteur CD reconstitue le son. Le CD comporte des creux et des bosses à l'échelle du micron. C'est le passage d’un creux à une bosse - ou d’une bosse à un creux - qui indique un « 1 ».

    C'est pourquoi, quelle que soit la qualité du CD, le son sera toujours restitué à l'identique. En revanche, ce qui peut changer est la facilité avec laquelle un lecteur CD lira les aspérités (erreurs de lecture) et la tenue de celles-ci dans le temps (durée de vie du CD).

    Il existe 2 technologies pour réaliser les creux : la duplication ou le pressage. Ce qui détermine la technologie utilisée est en général le nombre de CD :

    Les CD Gravés

    La surface du CD est brulée par un laser, ce qui fait des creux dans la couche supérieure d’un CD gravable.

    Avantages :

    • Dès 50 CD
    • Livré en 1 semaine

    Inconvénients :

    • Coût unitaire élevé
    • Assez fragile
    • Aspect plus ou moins professionnel, selon la société de duplication

    Les CD Pressés

    La surface du CD est pressé contre un moule (glass master) qui fait des creux. Une couche protection transparente est ensuite ajoutée.

    Avantages :

    • Plus fiable et durable 
    • Meilleur coût unitaire 
    • Plus de possibilités de packaging
      (types de pochettes)

    Inconvénients :

    • Dès 300 ou 500 CD (selon les sociétés de duplication)
    • Livré en 3 semaines
  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 6. Choisir les disques


    Boîtiers et livrets


    Vous aurez beaucoup d’options possibles. Par exemple, voici ce que CHOEURSENCHANTEURS recommande habituellement :

    ECO

    PRO

    LUXE

    Pochettes cartonnées

    Boitier Crystal

    Digipack

    -

    Livret 4 Pages

    Livret x Pages

    50 - 300 CD

    50 - 5000 CD

    > 500 CD

    Le type de boîtier sera défini par la cible de votre disque - selon l’image que vous voulez donner - et par votre budget. Par exemple :
    - Un pochette cartonnée est un format simple et économique. Demande peu de création graphique. Facile à transporter et à stocker 

    - Un journaliste sera habitué à recevoir des boîtiers cristal. C'est le format standart, avec un bon rapport qualité prix.

    - Un digipack démontrera un statut élevé, mais coûtera en moyenne 3 fois le prix d’une pochette cartonnée, et demandera aussi beaucoup plus de préparation graphique.


    Bien entendu, il existe aussi d’autres combinaisons de boîtiers et livrets. Les possibilités sont presque infinies. Il nous est arrivé de réaliser un livret de 20 pages


    Création de la pochette

    Les gens jugeront souvent votre travail en fonction de l’aspect visuel de votre CD. Imaginez l’image que vous donneriez en tendant un CD gravé, avec votre nom marqué dessus au feutre permanent ! 

    Un beau design renvoi le message que vous êtes sérieux avec votre musique, que l’on doit vous prendre au sérieux, et écouter ce que vous faites avec attention. Bien entendu, l’apparence n’est qu’un facteur… ll ne faut pas être ensuite déçu par un mauvais son, ou par une interprétation négligée (d’autant plus que la pochette est belle).


    Et pourtant, la pochette est bien souvent oubliée...

    Cela se comprend facilement : toute l'attention est tournée vers le choix des chants, de l'enregistrement...

    Jusqu'au moment de... commencer à retarder la livraisons des disques.


    Vous devez commencer à penser à votre pochette, dès que possible !


    Avec Audiocapture, tout ce que vous avez à faire est de fournir vos textes, et quelques images ou illustrations selon le type de CD que vous avez choisi. Bien entendu, vous pouvez également la réaliser par vous même, ou la confier à votre graphiste.

    CHOEURSENCHANTEURS propose un service de création et duplication de CD, afin de vous simplifier la tâche et de vous aider à disposer de disques de qualité, qui donnent envie d'être achetés. 

  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • 7. Budgétiser l’enregistrement


    Les dépenses

    A peine quelqu'un dit-t-il «On pourrait faire un CD !» qu’un autre rétorque «Mais combien cela va-t-il nous coûter ?».
    Quel que soit le projet, le coût est toujours un facteur décisif...


    Bonne nouvelle : Un enregistrement bien réalisé et planifié ne devrait pas vous coûter d’argent. En fait, il peut même vous en rapporter ! 

    Tant que l'on réfléchit bien à la sélection du nombre de CD et à la planification de l’enregistrement... En revanche, sans de bons conseils et une planification soignée, des erreurs peuvent facilement être commises.


    Où allez vous enregistrer ?


    La plupart des chorales ont intêret à enregistrer sur place. Aller en studio est possible, mais en réalité peu sont réellement adaptés pour recevoir des chorales. La plupart sont conçus pour enregistrer des groupes. Sans compter les frais de déplacement, d'hébergement, ...


    Audiocapture est un studio d'enregistrement mobile. Nous nous déplaçons dans toute la France pour enregistrer les chorales dans une cathédrale comme dans la salle des fêtes d'un village. Connaitre nos tarifs ->


    Les recettes

    La vente de disques

    Contrairement à la réalisation de MP3 disponibles en ligne, réaliser des CD vous permettra un retour sur investissement, c'est à dire de vendre vos disques. En plus de vous donner une bonne image, en proposant quelque chose que vous avez créé qui vous met en valeur, la vente de vos CD vous permettra d’amortir votre enregistrement et même de réaliser des profits. Bien sûr, il faudra pour cela avoir à vendre quelque chose de qualité.

    La majorité des ventes seront réalisées lors de vos concerts. C'est une des façons les plus simples que vous ayez de vendre votre musique, et c'est habituellement une vente facile. Cela ne demande pas beaucoup d'efforts d'avoir des CD présentés sur une table, et de faire quelques annonces. Après un bon concert, les spectateurs enchantés seront ravis de tendre leurs billets de 10€ pour prolonger ce moment, ou encore vous soutenir. 

    N'hésitez pas à leur rappeler que vous êtes une association, et que leur participation vous permet de réaliser cette belle concrétisation de votre travail que vous pouvez partager avec eux,  que vous ne pourriez pas financer sans leur concours. En retour, ils obtiennent un magnifique CD de vous qu'ils peuvent écouter chez eux, ou immédiatement dans leur voiture.


    Mais il y a aussi des méthodologies simples à appliquer, ainsi que d'autres moyens, qui permettent de doubler ou tripler les ventes, et que nous expliquons lors de notre accompagnement...

    Votre association à tout à fait le droit de vendre des disques, et réaliser des profits ! En revanche, il est interdit de redistribuer l'argent entre les membres. Cela signifie que l'agent récolté doit servir pour la chorale, au nom de la chorale. (Ex : financer l'achat de partitions, décors ou costumes, déplacements, repas, solistes, musiciens ou chefs de choeur qu'il faut rémunérer, redevance SACEM de représentations en public, instruments de musique, enregistrements, dons à d'autres associations, oeuvre caritatives...)

    La prévente de disques

    il peut être utile de monopoliser son réseau et celui des choristes afin d'organiser une préventes des disques par souscription avant même de réserver votre session d'enregistrement. Cela vous permettra d'avoir une estimation des quantités de disques à commander, et d'éviter de prendre des risques financiers .

    Le financement participatif

    Si votre projet est ambitieux, vous pouvez en faire financer toute ou partie, grâce au financement participatif - collecte de dons - , à partir du moment ou des personnes sont intéressées par votre projet. C'est également un moyen simple, sûr et sécurisé d'organiser une prévente de disques, et ainsi éviter d'avoir à avancer des fonds. 

    CHOEURSENCHANTEURS vous accompagne pour bénéficier des meilleures solutions et méthodologies de financement existantes, et peut même vous conseiller pour vous aider à mobiliser au mieux votre public.

  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société

  • Crédits


    Merci de lire mon guide.

    Je m'appelle Luc Dunand, fondateur de Choeursenchanteurs - un service d'enregistrement mobile spécialisé choeur chorales qui aide les ensembles à développer leur communauté !

    Nous gérons leur projet de A à Z, du choix du lieu de l'enregistrement à l'aide pour la vente de disques en passant par la promotion et le financement.

    De quoi avez-vous besoin actuellement ?

    Services :

    • Enregistrement
    • Optimisation de l'interprétation 
    • Optimisation de la qualité de son
    • Illustration de votre pochette
    • Duplication CD

    Soutien et conseils pour :

    • Planification
    • Financement
    • Vente
    • Distribution
    • Promotion
    Choeursenchanteurs est un service :

    © Audiocapture 2018

    Dernière mise à jour : 28 / 04 / 2018

  • Peut avoir un aspect plus ou moins professionnel,
    selon la société


  • Vous aimerez aussi :

    Sunday Voices : « Fiers de nos 500 CD. Production presque remboursée en 6 mois »
    10 astuces pour bien enregistrer une chorale
    Combien de solistes dans votre chorale ?
    {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}